Mise à jour de l’APPUL : Comité sur les charges de travail

(Sudbury – 22 mai 2018)

Comme la plupart d’entre vous le savent déjà, un protocole d’entente a été signé à la suite des négociations en vue de créer un comité sur les charges de travail ayant pour mandat d’examiner la possibilité de corriger les iniquités dans les charges de travail dans l’ensemble des facultés.

À l’automne de 2017, la doyenne Dawes a contacté l’APPUL pour indiquer qu’elle souhaitait commencer à examiner la réduction de 15 crédits à 12 à la Faculté des arts. Craignant que les membres du corps professoral puissent mal interpréter ses actions, elle a demandé à l’APPUL de l’aider à expliquer aux membres que cet exercice faisait suite au protocole d’entente en vue de se préparer pour le travail du comité sur les charges de travail. L’APPUL a appuyé entièrement cette initiative. L’APPUL a reconnu que des données devaient être recueillies dans toutes les facultés afin de mettre au point un plan pour la mise en oeuvre d’une charge de travail équitable. Nous étions reconnaissants à la doyenne Dawes d’avoir fait un premier pas important en recueillant les données pertinentes et en se penchant sur des solutions en vue d’établir un plan pour les membres de la Faculté des arts.

Le Comité sur les charges de travail s’est réuni au début de mars pour discuter de l’adoption de 12 crédits dans l’ensemble des facultés. La doyenne Dawes a indiqué qu’elle pouvait réduire les charges de travail à 12 crédits à la Faculté des arts. Pendant la réunion, d’autres doyens nous ont informés qu’ils n’étaient pas en mesure de faire la transition à 12 crédits. En fait, on nous a dit qu’une telle réduction pour les membres de la Faculté de la santé ne pouvait être réalisée avant au moins cinq ans. Même si l’APPUL savait que toutes les facultés ne pouvaient pas passer à 12 crédits en même temps, nous nous attendions à ce qu’un plan concret soit dressé afin d’assurer une charge de travail équitable pour tous les membres. Toutefois, aucune des autres facultés n’était disposée à s’engager à une réduction de la charge de travail.

Pendant cette réunion et à une autre occasion, on a demandé à l’APPUL de donner à l’administration l’assurance que nous ne déposerions pas de grief sur les charges de travail à la Faculté des arts. L’APPUL a clairement indiqué qu’il était impossible de donner une telle assurance en l’absence de détails complets, surtout à la lumière du fait que certaines facultés ne seraient peut-être pas en mesure de passer à 12 crédits, et qu’un plan devait être établi pour tenir compte des autres facultés.

L’APPUL a indiqué que la seule façon d’éviter un grief serait de signer un protocole d’entente qui contiendrait des détails précis concernant la mise en oeuvre de la nouvelle charge de travail. Nous avons également indiqué que, puisque l’administration n’était pas disposée à discuter de réductions pour la Faculté de gestion, la Faculté de l’éducation et la Faculté de la santé, le protocole d’entente devait alors être approuvé par le Conseil.

L’APPUL a reçu copie du protocole d’entente provisoire deux semaines avant la date d’échéance des lettres de charge de travail. Le Comité de direction de l’APPUL s’est alors retrouvé dans une position difficile, à savoir de faire avancer les droits de certains de ses membres, tout en sachant que l’administration n’était pas disposée à appuyer les droits d’autres membres. Le Comité de direction a donc décidé de soumettre le protocole d’entente au Conseil avec la recommandation de le présenter aux membres pour qu’il soit mis aux voix.

L’APPUL a également indiqué à l’administration son intention de reporter l’échéance pour la présentation des lettres de charge de travail, afin de discuter du protocole d’entente avec ses membres. Toutefois, avant même que nous ayons pu présenter cette question au conseil, la doyenne a procédé à la mise en oeuvre de 12 crédits à la Faculté des arts.

En réaction, l’APPUL a déposé un grief demandant que tout membre qui a une charge de travail de 15 crédits reçoive une rémunération pour une surcharge de 3 crédits. De plus, nous avons indiqué à l’administration que nous allions déposer une plainte de pratique déloyale de travail, compte tenu des violations multiples à la convention collective.

Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de ce dossier.

Mise à jour du comité de direction de l’APPUL : Décision arbitrale

(Sudbury – le 15 mai 2018)

Le droit de participer à la gouvernance collégiale constitue l’un des éléments fondamentaux de la liberté universitaire. Pour pouvoir exercer ce droit de manière concrète, les membres doivent se voir offrir de réelles possibilités de participer aux comités universitaires. De plus, le processus de sélection doit être ouvert, transparent et équitable.

En 2013, l’APPUL a commencé à recevoir des plaintes concernant la nomination de membres aux comités. Ces plaintes concernaient des préoccupations selon lesquelles l’administration écartait des comités les membres qui exprimaient des opinions dissidentes. Alors que l’APPUL n’a pas confirmé ni infirmé ces allégations, nous avons demandé à l’administration de fournir des preuves qu’elle avait respecté l’article 5.15.29 de la convention qui précise ce qui suit :

« Afin d’assurer à tout le monde une chance égale de participer à la gouvernance de l’Université, l’Employeur s’engage à faire circuler à tous les Membres admissibles, au moins deux (2) semaines avant l’échéance d’un poste à pourvoir, un avis de ce poste à combler dans les corps universitaires figurant à un niveau supérieur au Département/École ou à la bibliothèque ».

Or, l’APPUL n’a reçu aucune réponse à cette demande. Il était donc évident que l’administration ne respectait pas l’article en question et, par conséquent, un grief a été déposé. Ce grief a donné lieu à une entente où l’administration a convenu de se conformer désormais à cette demande. L’administration a pris des mesures pour corriger une nomination inappropriée, et nous avons constaté une certaine amélioration au sein des comités du Sénat. Toutefois, malgré l’entente, il y avait encore plusieurs lacunes concernant le processus de nomination ainsi que les avis devant être fournis à l’APPUL aux termes de l’article 2.50.2 (s). L’APPUL a donc demandé une nouvelle audience avec l’arbitre Keller, qui avait initialement été saisi du grief, afin qu’il se penche sur les violations continues de l’entente.

L’audience a eu lieu le 18 janvier 2018. Une décision a été rendue le 26 mars et nous sommes heureux d’annoncer que nous avons eu gain de cause dans cette affaire. L’arbitre a conclu que l’administration devait respecter le processus prévu à l’article 5.15.29 concernant les comités identifiés par l’APPUL et a fourni des indices pour aider les parties à interpréter l’expression « corps universitaires ». L’arbitre a également ordonné qu’avant de convoquer à nouveau les comités indiqués dans la décision, l’administration doit assurer sa conformité avec l’article 5.15.29.

De plus, l’arbitre Keller a ordonné à l’administration de fournir à l’APPUL une liste de tous les corps universitaires et d’aviser l’APPUL la prochaine fois qu’il y avait des postes à pourvoir. Il a aussi indiqué que l’APPUL pouvait faire appel à lui si jamais l’association avait d’autres préoccupations concernant la composition des comités.

Vous trouverez ci-joint copie de la décision de l’arbitre (en anglais seulement).

Jean-Charles Cachon reçoit le Prix du service de l’OCUFA

(Sudbury – le 15 mai 2018)

Lors d’un déjeuner de remise des prix qui a eu lieu le 12 mai, le président de l’OCUFA, Gyllian Phillips, a présenté à Jean-Charles Cachon de l’APPUL/LUFA le prestigieux Prix du service de l’OCUFA.

 jccachonmay2018_1

Ce prix a été créé en vue de rendre hommage aux personnes qui ont fait, ou continuent de faire, du travail exceptionnel au nom de l’Union des associations des professeurs de l’Ontario et de tous ses membres.

jcc_2may2018

Jean-Charles s’est vu décerner ce prix en reconnaissance de ses 40 ans à titre de dirigeant syndical universitaire qui a fait un travail exceptionnel pour l’OCUFA et ses associations membres, son cheminement ayant commencé en 1970 comme président fondateur de l’association des professeurs de l’Université de Hearst, et ce, jusqu’à la grève victorieuse de l’APPUL/LUFA l’automne dernier.

 jcc_may2018

Un chargé de cours de l’Université Ryerson grièvement blessé lors de l’attaque au camion-bélier à Toronto

(Sudbury – 1 May 2018)

Chers / Chères collègues,

L’APPUL a versé un don de 200$ à la campagne créée pour appuyer Amir Kiumarsi, un chargé de cours et délégué syndical de l’Université Ryerson qui a été grièvement blessé lors de l’attaque au camion-bélier du 23 avril dernier. Veuillez visiter le site https://ca.gofundme.com/amir-kiumarsi si vous désirez faire un don personnel.

Le Comité de direction de l’APPUL

Jean-Charles Cachon choisi lauréat du Prix du service de l’OCUFA

(Sudbury – 26 avril 2018)

L’APPUL a le plaisir d’annoncer que Jean-Charles Cachon sera le lauréat du prestigieux Prix du service de l’OCUFA. Le prix sera présenté le 12 mai, à Toronto.

Jean-Charles a un bilan exceptionnel et une feuille de route syndicale qui s’échelonne sur 40 ans à titre de dirigeant syndical qui a grandement contribué à l’OCUFA et à ses associations membres. À la fin des années 1970, il a participé à la création de l’association des professeurs à l’Université de Hearst et en a été le président fondateur. Depuis son arrivée à l’Université Laurentienne en 1983, il a contribué à l’association à plusieurs titres, notamment comme mentor, porte-parole auprès des médias, secrétaire-trésorier, vice-président et président.

Jean-Charles a une vision globale de l’organisation syndicale et de l’activisme. En 1996-1997, il a joué un rôle de premier plan dans l’organisation des « Journées d’action » contre le gouvernement Harris, un événement qui a donné lieu à la plus grande manifestation de l’histoire de Sudbury. Sous sa direction comme président de l’APPUL en 2002, l’association s’est jointe au Conseil du travail de Sudbury et du district et est également devenue membre de la Fédération du travail de l’Ontario.

Sa plus récente contribution est le travail qu’il a accompli pendant la grève de l’APPUL en 2017. Il est revenu d’un congé sabbatique en Australie la veille de la grève et s’est présenté au quartier général dès le lendemain matin, prêt à l’action. Il a su mettre à profit sa mémoire institutionnelle, son instinct perspicace, son talent organisationnel et son engagement sans faille pendant la durée du conflit de travail, contribuant ainsi au succès de la grève. Les gains qui ont été réalisés ont pu aider d’autres associations de professeurs, comme celle de l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario.

Je vous invite à vous joindre à nous pour féliciter Jean-Charles, un lauréat digne de cet honneur.

Le Comité de direction de l’APPUL

 

Message du président de l’APPUL

(Sudbury – 16 avril 2018)

Chers / Chères collègues,

C’est aujourd’hui que, grâce à votre soutien et à vos nombreux encouragements, je commence à assumer les fonctions de président de l’APPUL. Mes premières pensées vont au président sortant, Jim Ketchen, qui a si bien servi l’APPUL durant toutes ces années. Merci Jim ! Tes réalisations, ton dévouement et ton humour à toute épreuve resteront dans les mémoires. Je souhaite également remercier Charles Daviau de s’être porté candidat à cette élection. Les idées et visions mises de l’avant par cette campagne à trois candidats ont renouvelé l’intérêt des membres dans le processus électoral, ce qui est très sain pour une organisation aussi démocratique que l’APPUL.

Au moment où vous lirez ces quelques lignes, j’occuperai ma place au sein du Comité de direction de l’APPUL au terme d’une rapide mais efficace transition rendue possible par toute l’équipe formidable, dévouée et compétente dont j’ai le bonheur d’être entouré. Soyez assurés que le Conseil et Comité de direction de l’APPUL ne ménageront pas leurs efforts afin de servir et de défendre les intérêts de tous les membres. Je tiens également à réitérer que vous serez, toutes et tous, toujours les bienvenus à l’APPUL; n’hésitez pas à partager vos idées et à nous faire part de vos opinions. Je reste persuadé que la solidarité dont nous sommes capables et que nous avons affichée l’automne dernier, nous permettra de faire face aux défis qui se présenteront. Je vous remercie encore de la confiance que vous m’avez accordée et je vous souhaite une bonne fin de session.

Solidairement vôtre,

Fabrice Colin
Président de l’APPUL

Résultats des élections, Conseil d’administration de l’APPUL, 2018-20

(Sudbury – 13 avril 2018)

Félicitations, dans la Faculté des Arts, à Denis Hurtubise, Dora Radford et Reuben Roth, dans la Faculté de la Santé à Michelle Minor-Corriveau et à Elena Hunt et, à l’Université de Sudbury à Réal Fillion, qui ont été élus comme délégués au conseil  de l’Association des professeures et professeurs de l’Université Laurentienne.

Les personnes suivantes sont élues par acclamation au conseil d’administration :

Bibliothèque et Archives
Alain Lamothe, Bibliothèque

Éducation
John-Jairo Marin-Tamayo

Gestion
Mohamed Dia, Finance et Opérations

Sciences, Génie et Architecture
Michael Persinger, Neuroscience du comportement
Redhouane Henda, Génie
1 poste vacant

Temps partiel
Robert Lemay, Musique

Université Huntington
Natasha Gerolami

Université Thorneloe
Louis L’Allier

L’APPUL en transition

(Sudbury – 3 avril 2018)

Chères / chers collègues,

C’est à regret que nous avons accepté la démission de Jim Ketchen en tant que président, à compter du 16 avril 2018, suite à trois mandats, dont le premier débutait en 2005. L’expertise et la perspicacité qu’il apportait à chaque réunion du Bureau va nous manquer, ainsi qu’au Conseil et aux nombreux comités dont il était membre, sans oublier la CAPUO et l’ACPPU. (Son humour musclé nous manquera aussi!) Nous lui sommes toutes et tous très reconnaissants de s’être investi en tant que leader au fil des ans, tout particulièrement pendant la grève de 2017. Jim restera membre du Conseil en tant que président sortant.

Nous sommes en même temps ravis d’accueillir notre nouveau président élu, Fabrice Colin, qui débutera son mandat le 16 avril. Bien connu pour son enthousiasme et son dévouement, Fabrice s’est déjà distingué de diverses manières à l’APPUL, notamment au Conseil et dans l’équipe de négociation lors des trois dernières conventions collectives. Nous avons hâte de travailler ensemble afin de continuer à améliorer les conditions de travail de toutes les personnes membres de l’APPUL.

Solidairement,
Le Bureau de l’APPUL

Scrutin présidentiel

(Sudbury – 29 mars 2018)

Fabrice Colin a été élu président de l’Association des professeures et des professeurs de l’Université Laurentienne pour un mandat de deux ans qui débutera le 1er juillet 2018.

L’APPUL appuie le personnel enseignant contractuel en grève à l’Université York

(Sudbury – 13 mars 2018)

L’APPUL a versé un don de 1 000 $ à l’appui du personnel enseignant contractuel (SCFP 3903) qui est en grève à l’Université York. Dans une lettre envoyée le premier jour de la grève (4 mars), le président de l’APPUL, James Ketchen, a écrit ce qui suit : « Comme nous venons tout juste de vivre une grève l’automne dernier, nous sommes conscients des pressions que cela exerce sur les membres et du travail que cela exige. Sachez que nous pensons à vous et que nous appuyons vos efforts. »